• Carrière : Où en êtes vous exactement ?

    Carrière : Où en êtes vous exactement ?

    Quelque soit le secteur d’activité, il y a toujours un moment dans sa carrière où on ressent le besoin de réfléchir à son évolution professionnelle, à ses objectifs et aux options éventuelles qui s’offrent à soi. Cela se fait souvent de façon réactive à une situation spécifique : licenciement, mal être au travail, frustration face à une promotion refusée, difficulté dans son poste ou avec ses collègues et ses supérieurs, l’impression de stagner ou tout simplement la lassitude d’être dans la même organisation, sur le même poste depuis trop longtemps sans nouveaux challenges. Mais, il est souvent plus efficient de s’inscrire dans une démarche proactive et d’y réfléchir avant qu’une difficulté particulière apparaisse. De ce fait, vous anticipez, et êtes plus solide pour aborder un nouveau chapitre si besoin est. Voici quelques questions de coach à vous poser pour comprendre où vous en êtes exactement dans votre carrière aujourd’hui et si vous devez rester dans le poste que vous avez, le faire évoluer ou carrément en changer.

    Un travail en accord avec vos valeurs

    Tout d’abord, la première question est de savoir si votre poste, mais aussi votre organisation, correspondent toujours aussi bien à vos valeurs. Pour cela, identifier 10 valeurs qui comptent pour vous et qui sont centrales dans votre vie. Puis, essayez d’évaluer à quel degré chacune de ces valeurs est honorée, comblée dans votre travail. Dans quelle mesure, votre poste vous permet de vivre en cohérence avec vos valeurs ? Pour cela, donnez une note de 1à 10 à chacune d’elle. Vous l’aurez deviné, plus la moyenne est basse ou plus vous avez des valeurs en–dessous de la moyenne, plus il y a une difficulté majeure et un décalage entre ce que vous êtes et votre poste actuel.

    Travailler pour satisfaire ses besoins identitaires

    Dans un deuxième temps, il s’agit de vérifier à quel degré votre travail vous permet de satisfaire vos besoins identitaires. A partir du moment où vos besoins physiologiques (boire, manger, …) sont comblés, les besoins identitaires les plus importants sont au nombre de cinq. Tout d’abord, il y a votre besoin de sens. Entre 0 et 100 %, à quel degré votre besoin de sens est comblé par votre travail ? Est-ce qu’il fait sens pour vous en fonction de vos valeurs, de vos principes ? Juste après, il y a le besoin d’interconnexion, c’est à dire de communication, de partage d’information, de connaissance, d’appartenance à un groupe, une communauté. Entre 0 et 100 % où en êtes vous sur ce point ? Puis, le besoin de sécurité arrive en troisième. Il s’agit de votre sécurité financière, sociale, morale, voire physique dans certains cas. Vous pouvez encore une fois, donner une note entre 0 et 100%. Le quatrième besoin est le besoin de reconnaissance. Etes vous fier(e) quand vous parlez de votre travail à l’extérieur, recevez vous assez de reconnaissance de la part de votre organisation, vos supérieurs, vos pairs, vos collaborateurs ? Entre 0 et 100 %, quelle est la mesure de satisfaction de ce besoin ? Enfin, le dernier besoin est l’autonomie et la liberté. Quelle est votre marge de responsablité, avez vous les coudées franches ? Encore, une fois, si dans ces cinq besoins, la majorité est en-dessous de 50 %, il y a probabalement un décalage entre vous et le travail que vous effectuez. Cela peut générer sur le moyen terme de la démotivation, de la frustration, voire de la colère.

    Une vision de carrière idéale pour une projection professionnelle

    La dernière étape consiste à essayer de vous projeter sur une période de 3 à 5 ans. Dans ce laps de temps, où aimeriez-vous être, qu’aimeriez-vous faire ? Essayez d’imaginer que vous avez une baguette magique et que tout est permis. Evitez de vous auto-censurer. Soyez le plus précis possible. Est-ce que votre poste actuel est une étape sur le chemin de cette situation idéale ? Est-ce que c’est cohérent ? Est-ce qu’au contraire, vous êtes sur une voie de garage ou en direction d’un tout autre horizon ?

    Une fois ces trois étapes franchies, vous aurez une meilleure idée de votre situation professionnelle. Cela confirmera peut être votre positionnement ou cela clarifiera peut être aussi les petits sentiments diffus de frutsration, de « ras-le bol » ou de démotivation. En étant leplus honnête possible avec vous même, vous passerez d‘une posture réactive à une posture proactive pour reprendre le contrôledu chemin vers votre réussite et votre mieux être au travail.

    gestiondutemps_coaching_professionnel

    Stéphanie Dillière Brooks

    Experte en coaching agile et interactif | Créatrice d'une plateforme innovante de coaching 3.0 pour accompagner sur-mesure des professionnels sans contrainte de temps et d'espace. J’ai été manager pendant plus de 10 ans sur le terrain humanitaire. Polyvalente, toujours dans l’urgence, avec des responsabilités importantes mais isolée géographiquement j’aurais bien aimé être accompagnée à ce moment là. C’est ce que je veux pouvoir offrir aux autres avec le coaching 3.0 ! https://mon-ecoaching.com/

    Leave a comment

    Required fields are marked *